Richard Conord

CADREUR

Régler la caméra et filmer

 

Sous la conduite du réalisateur et du directeur de la photographie. À lui de mettre en marche et d'arrêter la caméra, mais aussi de trouver le meilleur cadrage.

Pendant le tournage, il est responsable de la netteté de l'image et de la mobilité de la caméra.

Il doit aussi anticiper les déplacements des comédiens.

 

Suivre les consignes de la régie

 

Sur un plateau de télévision, plusieurs cadreurs filment simultanément sous des angles différents.

Leurs images apparaissent alternativement à l'antenne. Munis d'un casque, ils reçoivent les consignes du réalisateur, en régie.

Varier les prises de vues

 

En reportage, le cadreur se déplace généralement avec un ingénieur du son et un journaliste (ou un réalisateur).

 

Il a alors davantage de liberté pour travailler la lumière, varier les prises de vues.

 

Pour ma part, j’exerce le plus souvent des prises de vue lors de concerts variés (Opéra, Variétés, Metal) dans le pit, depuis les tribunes ou sur la scène.

 

Équipé de plusieurs caméras dont une JVC  HD GY 101e et une Sony HD Pro HVRZ1E, des GoPro H2 et H3, une paluche et autres, on a souvent fait appel à mes services pour ce genre de situations mais aussi pour des films institutionnels, de la captation de conférences, des clips, des émissions débats, et également des événementiels de vie.

 

Une partie de mes réalisations est actuellement visible sur Youtube.

MONTEUR

Assembler des scènes

 

A l'issue d'un tournage, le monteur récupère l'ensemble des rushs, c'est à dire toutes les images qui ont été tournées. Puis il les visionne et les classe sur son ordinateur. C'est ce que l'on nomme "le dérushage". Il passe alors au montage proprement dit, en déterminant quelle image débutera ou conclura un plan. C'est ce que l'on appelle "L’Ours".

 Il crée des raccords entre les scènes filmées et cale les images avec les sons : dialogues du film, sons extérieurs, doublages ou musiques d'ambiance. Le montage final est prêt.

 

Le monteur sélectionne les images tournées pour un film ou un reportage et les assemble de manière à leur donner un sens. Il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur, le journaliste, le directeur artistique ou son client pour respecter la volonté initiale de ce dernier.

 

Le montage est une philosophie et donc peu importe le logiciel ou le système utilisé, au final il faut savoir raconter une histoire.

 

 

J'ai commencé le montage vidéo par le montage personnel de photos, puis de vidéos.

J’exerce ce métier depuis plus de 10 ans et j'utilise aussi bien AVID que Sony Vegas. Le plus souvent, j'ai réalisé les prises de vue. Ne reste plus qu'à faire le montage, un "draft" et le proposer au client ou au directeur artistique. Pour peaufiner le montage final, le client peut travailler directement auprès de moi sur mes ordinateurs en donnant ses directives, son point de vue.

 

Équipé de deux ordinateurs, je parfais les montages avec l'apport d'animation 3D ou de scènes d'animation réalisées avec After Effect.

 

Une partie de mes réalisations est actuellement visible sur Youtube.

TRUQUISTE

Magicien de l’image

 

Le truquiste, ou monteur truquiste, intervient lors de la conception et surtout en post-production pour transformer les images d'après les indications du metteur en scène.

 

Le truquiste peut opérer sur n'importe quel type de production audiovisuelle. Il travaille aussi bien dans le monde du spectacle que dans la publicité, le cinéma, l'animation ou les jeux vidéo. Evidemment, ses missions diffèrent légèrement selon le poste occupé, mais il lui faut :

 

• Lire le story-board.

• Prendre connaissance du projet et anticiper les effets visuels pour chaque scène.

• Proposer des idées sur les effets à réaliser et discuter avec le réalisateur/le DA/le client.

• Élaborer des plans (informatiques ou papiers).

• Transformer les images en post-production à l'aide de logiciels spécifiques tel que Adobe After Effects.

 

 

 

 

 

Le métier de truquiste est souvent combiné avec celui de monteur vidéo.

 

Je réalise mes effets spéciaux avec After Effects, cela peut aller du titrage à l'animation d'univers inexistants, en passant par l'incrustation de personnes filmées sur fond chromakey ou l'incrustation d'éléments en 3D.

 

Pour faire un bon technicien de l'image et donc un bon truquiste, il est essentiel d'être créatif, inventif, imaginatif et d'avoir de réelles compétences artistiques pour être sensible à l'image et aux transformations qu'elle peut nécessiter.

 

Une partie de mes réalisations est actuellement visible sur Youtube.

FORMATION & COMPÉTENCES

INTÉGRATEUR MULTIMÉDIA

FORMATION CERTIFIÉE ADOBE

1997 - 1998

2007

GRETA - Versailles

ATAO - Paris

Graphisme (Photoshop, Illustrator, X Press), Internet (Dreamweaver, HTML, CSS),

Animation (Director et Flash), 3D (3D Max, 3D Viz)

Perfectionnement  After Effetcts CS4

Produire des animations et des effets spéciaux avec After Effects

 

Mise en scène, scénario, technique vidéo, technique son, technique lumière, Régie / Production / Droit Audiovisuel

Caméra DV Cam Sony DSR 150, DSR 390 et XDCAM HD PDW-F350, Montage AVID Mojo

Réalisation :

Spot publicitaire (30’’) - Perchiste et arrangeur son

News (1’30’’ et 3’) - Cadreur et monteur

Plateau multicameras (45’’) - Régisseur et cadreur

Documentaire (13’) - Réalisateur

Photoshop  90%

Illustrator  85%

Cinema 4D 70%

AVID 50%

After Effects 75%

Flash 75%

CONCEPTEUR RÉALISATEUR VIDEO

2007 - 2008

ESRA - Paris

Différentes Caméras Sony 75%

Vegas Sony (montage numérique) 90%